Mentions légales

Le présent blog est édité et géré par Rodolphe Bréard, particulier. Il est est utilisé afin d'exprimer des idées, pensées, opinions et autres écrits dont les sujets sont principalement mais pas pas exclusivement l'informatique, la programmation, l'administration système, internet et la photographie. Les opinions exprimées le sont à titre personnel, n'engagent que l'éditeur et ne sauraient refléter une position officielle de son employeur ou de quelque organisation que ce soit.

Ce site est considéré comme étant un service de communication au public en ligne édité à titre non professionnel au sens de l'article 6, III, 2° de la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique. Conformément à cet article, l'éditeur a choisi de ne communiquer certains éléments d'identification personnelle qu'a l'hébergeur.

Sauf mention contraire, le site et son contenu sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International. Les marques citées sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.

Afin d'exercer un droit de réponse ou pour toute réclamation au sujet du présent site ou de son contenu, il vous est proposé de contacter directement l'éditeur par email à l'adresse webmaster@breard.tf.

Aucun cookie ou autre traceur n'est utilisé et il n'est procédé à aucune mesure d'audience ou autre analyse des données de navigation. Les seules informations conservées le sont à titre purement technique et légal (journaux d'accès et d'erreurs du serveur web).

Ce site est hébergé sur un serveur dédié loué par l'éditeur du site auprès d'ONLINE SAS (ONLINE SAS BP 438 75366 PARIS CEDEX 08 — téléphone: 08 99 17 37 88 — email root@radm.fr). Ce serveur est également utilisé pour des usages autres que le simple hébergement du site. ONLINE SAS dispose de tous les éléments d'identification personnelle de l'éditeur.

Tout litige en relation avec l’utilisation du site est soumis au droit français. À titre purement informatif, il vous est rappelé l'article 6, I, 4° de la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique :

Le fait, pour toute personne, de présenter aux [hébergeurs du site] un contenu ou une activité comme étant illicite dans le but d'en obtenir le retrait ou d'en faire cesser la diffusion, alors qu'elle sait cette information inexacte, est puni d'une peine d'un an d'emprisonnement et de 15 000 EUR d'amende.